DEMAIN, IL SERA PRÊTRE AU MILIEU DES PAUVRES

Juan Carlos

« Au Guatemala, nous manquons de chrétiens engagés.

La religiosité est très forte dans mon pays. Environ 90 % des Guatémaltèques croient en Dieu. Et selon les chiffres, 45 % sont catholiques. Malheureusement, nous manquons d’agents pastoraux, de prêtres, de laïcs engagés. Cela entraîne une formation insuffisante à tous les niveaux de développement, humain et spirituel, et dans toutes les circonstances de la vie, personnelle ou sociale. C’est particulièrement dommageable pour les pauvres et les personnes qui n’ont pas d’instruction.

Je serai attentif et disponible

Quand je serai prêtre, je célébrerai intensément et j’aurai une grande dévotion pour la Sainte Eucharistie. Je serai attentif et disponible à tous, et en particulier aux personnes qui ont besoin d’un sacrement. Dans mon ministère, j’ai l’intention de mettre l’accent sur la formation à tous les niveaux, spirituel, liturgique, moral, pastoral, social et sexuel, etc. Les chrétiens ont besoin d’être formés. »