page7image3816544SAINT LOUIS DE GONZAGUE

Le dépouillement et la pureté comme chemin vers Dieu

Nous fêtons aujourd’hui un saint ayant très finement vécu la vertu de pureté. Fils de la haute aristocratie italienne, il était promis aux plus hautes
destinées. Il fut d’abord page à la cour de Florence. Il rencontre saint Charles Borromée qui lui donne sa première communion. Envoyé à la cour de Madrid pour parfaire son expérience princière, il revient décidé à devenir jésuite. Il a 17 ans. Son père s’y oppose farouchement mais doit se plier à sa volonté inébranlable. À 22 ans, il reçoit la révélation que sa vie sera brève. Cette révélation transforme sa vie spirituelle qui sera désormais plus dépouillée, plus sereine, vécue dans l’abandon à la volonté de Dieu. En 1591, la peste ravage Rome. Il se dévoue auprès des malades et, frappé à son tour par cette maladie, meurt à 23 ans. N’avons-nous pas là un bel exemple d’amour de Dieu et du prochain, de fidélité à la vocation et de pureté.

Capture d’écran 2019-06-12 à 09.10.23

LA CHASTETÉ ET LA PURETÉ DU CŒUR

L’Église recommande vivement à ses prêtres la pratique de la chasteté.

« Le célibat a de multiples convenances avec le sacerdoce. La mission du prêtre, c’est de se consacrer tout entier au service de l’humanité nouvelle que le Christ, vainqueur de la mort, fait naître par son Esprit. […] En gardant la virginité ou le célibat pour le royaume des cieux (cf. Mt. 19, 12), les prêtres se consacrent au Christ d’une manière nouvelle et privilégiée, il leur est plus facile de s’attacher à lui sans que leur cœur soit partagé (cf. 1 Co 7, 32-34), ils sont plus libres pour se consacrer, en lui et par lui, au service de Dieu et des hommes, plus disponibles pour servir son royaume et l’œuvre de la régénération surnaturelle, plus capables d’accueillir largement la paternité dans le Christ. Ils témoignent ainsi devant les hommes qu’ils veulent se consacrer sans partage à la tâche qui leur est confiée : fiancer les chrétiens à l’époux unique comme une vierge pure à présenter au Christ (cf. 2 Co 11, 2) ; ils évoquent les noces mystérieuses voulues par Dieu, qui se manifesteront pleinement aux temps à venir : celles de l’Église avec l’unique époux qui est le Christ. Enfin, ils deviennent le signe vivant du monde à venir, déjà présent par la foi et la charité » (Décret Presbyterorum ordinis, n° 16, Concile Vatican II).

+ Première prière :
« Dieu, tu as donné ton Fils au monde comme prêtre de ton Alliance avec l’humanité pour la sanctifier et l’offrir à ta gloire. Accorde aux prêtres qu’il s’est choisis comme instruments vivants de ce service de toujours pratiquer une parfaite chasteté de corps et d’esprit et de travailler vraiment à la construction de son corps. Lui qui vit et règne pour les siècles des siècles. Amen »

+ Deuxième prière :
« Seigneur, dans ton amour pour ton peuple, tu as voulu le guider par des pasteurs ; que ton Esprit suscite aujourd’hui dans l’Église les prêtres dont le monde a besoin, pour servir à la prière et à l’Eucharistie, et pour annoncer l’Évangile du Christ. Lui qui vit et règne pour les siècles des siècles. Amen »

Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père
Nous vous prions d’abaisser les ennemis de l’Église, exaucez-nous

Capture d’écran 2019-06-12 à 09.11.11