Prêtre, le métier qui rend le plus heureux

En septembre 2009, la prestigieuse revue Forbes offrait à ses lecteurs une série d’articles sur les métiers les plus haïs, ou au contraire les plus épanouissants.

On y découvre que le « métier » de prêtre est celui qui rend les hommes les plus heureux, suivi du métier de pompier : « Clergé : les moins mondains sont (…) les plus heureux de tous  », écrit son auteur. Il est intéressant, poursuit-il, de comparer ces métiers avec «  les dix métiers les plus détestés  », qui s’avèrent être les mieux payés et les plus valorisants socialement parlant.

 

La raison avancée est que le bonheur professionnel vient des valeurs que porte l’organisation (pour l’Eglise, il s’agit ni plus ni moins du bonheur ici-bas puis dans la vie éternelle), et du fait de se sentir utile au sein de l’organisation – quoi de plus utile qu’un prêtre qui administre un sacrement ou qui annonce la parole de Dieu  ?

Autant de raisons de continuer à prier pour les prêtres et séminaristes du monde entier  !

Lire l’article en anglais sur le site du Forbes

 

 

Pin It on Pinterest

Share This