evequeA chaque rentrée universitaire, des évêques de diocèses pauvres sollicitent l’aide de
l’université de la Sainte-Croix pour financer les études de leurs séminaristes à Rome. Voici quelques extraits touchants de la demande de Mgr Marie Fabien Raharilamboniaina, évêque de morondava
  à Madagascar.

Extraits du courrier daté d’avril 2017lettre2

 » Par cette lettre, je viens vous demander une bourse d’étude pour notre futur diacre Hasimana afin qu’il puisse étudier à
l’université de la Sainte-Croix et soit logé. Il était déjà séminariste quand j’ai été nommé évêque de notre diocèse de morondava. avant d’entrer au petit séminaire, il était très engagé dans la petite paroisse d’androvakely, u petit village au centre de notre diocèse. Hasimana fait partie d’une des rares familles chrétiennes de son village. Sa famille est pauvre et travaille dur pour vivre. Par ailleurs, c’est presque la seule famille de ce village qui est vraiment investie dans l’éducation de ses enfants. l’un des frères de Hasimana est également séminariste dans notre diocèse. il a un très bon comportement.
Concernant ses études, nous aimerions qu’il fasse soit de la philosophie soit des études bibliques. besoins

Notre accompagnateur diocésain
et nos recteurs m’ont proposé de donner à Hasimana la possibilité d’étudier jusqu’au doctorat. Notez qu’il a déjà un diplôme de maitrise de l’université d’état avec mention très bien. les différents éducateurs et accompagnateurs
d’Hasimana m’ont confirmé que c’est un jeune homme qui répond de manière constante et énergique à l’appel du seigneur. il est parfaitement dans la ligne pastorale de notre diocèse qui a besoin de prêtres qui prient, se forment et
donnent la priorité à l’éducation intégrale des enfants et des jeunes. Au départ, son niveau scolaire était plutôt faible. mais il a su s’engager pour se remettre à niveau et a réussi jusqu’à
aujourd’hui de manière extraordinaire. Hasimana a con ance dans le Seigneur. il prie vraiment pour puiser dans le seigneur la force spirituelle et humaine de répondre à l’appel.

Hasimana est entièrement ouvert à mes décisions. il a confiance en moi et obéit. Plusieurs personnes, à différentes étapes de sa formation, m’ont recommandé de lui donner la possibilité d’aller plus loin dans ses études pour aider notre diocèse et l’église universelle. Malheureusement notre diocèse est pauvre et nous avons besoin de votre aide pour sa formation.
Je confie Hasimana à la miséricorde de Dieu et je le remercie de sa Providence par votre décision

Mgr marie Fabien raharilamboniaina, évêque de Morondava

Pin It on Pinterest

Share This